La famille Khadr — Une « famille al-Qaïda »

 
     
 
Jean-Michel Tessier-Jasmin
2004
Mise en forme par Geneviève Ouellet
Pour tout commentaire contactez ERTA
 
     
 

Introduction

De l'union d'Ahmed Saïd Khadr et de Maha Khadr sont nés six enfants. En plus des parents, le présent article s'intéresse aux cinq plus vieux enfants de la famille Khadr, soit une fille (Zaynab) et quatre garçons (Abdullah, Abdurahman, Omar et Abdul Karim). Aux yeux de plusieurs, cette famille canadienne serait également une «famille al-Quaïda». À moins que ce ne soit que le hasard si :

  • Ahmed Saïd Khadr est mort le 2 octobre 2003 des suites d'une longue bataille qui a opposé l'armée pakistanaise à un groupe de terroristes réputés être liés au réseau al-Quaïda.
  • En 1995, les autorités pakistanaises avaient arrêté ce même Ahmed Saïd pour avoir financé l'attaque à la bombe de l'Ambassade égyptienne à Islamabad. Il avait cependant été libéré suite à une intervention du Premier ministre canadien de l'époque, Jean Chrétien.
  • Suite aux événements du 11 septembre 2001, Ahmed Saïd Khadr était un nom que l'on retrouvait sur une liste de présumés terroristes publiée par les États-Unis.
  • Le plus jeune garçon de la famille, Abdul Karim, est grièvement blessé lors de la même bataille au cours de laquelle sont père a perdu la vie. Il n'avait alors que 14 ans. Il est aujourd'hui handicapé et de retour au Canada afin de recevoir des traitements médicaux.
  • Zaynab Khadr, l'aînée de la famille, aurait épousé un islamiste membre du réseau al-Quaïda. Elle confirme elle-même qu'Oussama ben Laden était présent lors de son marriage.
  • En 2004 et 2005, Abdullah Khadr a passé plus d'un an en prison au Pakistan pour appartenance présumée à un réseau terroriste. De retour au Canada à la fin de l'année 2005, il fait actuellement face à une demande d'extradition de la part des États-Unis, toujours en lien avec des activités terroristes qu'il aurait menées.
  • Omar Khadr est actuellement détenu par les Américains dans la prison de Guantanamo, sur l'île de Cuba. Il est accusé d'avoir tué, à l'âge de 15 ans, un médecin militaire américain lors d'une bataille en Afghanistan.
  • Abdurahman se considère comme le mouton noir de la famille étant donné sa collaboration avec les autorités américaines. Au préalable, sa famille aurait maintes fois tenté de l'entraîner dans de nombreuses activités douteuses en lien avec le réseau al-Qaïda. Il a même révélé que son père aurait voulu qu'il fasse un attentat-suicide à la bombe. Cela lui aurait permis d'être la fierté de sa famille.

L'implication de ces citoyens canadiens dans de telles activités rappelle l'importance de la famille dans l'éducation et la socialisation des jeunes. En effet, comment expliquer l'implication des jeunes Khadr dans le réseau al-Qaïda si ce n'est par l'influence déterminante de leurs parents ? Mais alors, comment expliquer le cheminement singulier d'Abdurahman au sein de cette même famille ?

 
     
 

Contenu

A) Chronologie détaillée des événements
B) Les membres de la famille Khadr

 
   
   
     
 

Conclusion

(à venir)

 
     
 

Références

Références non-éléctroniques :

(à venir)

Sites Internet d'intérêt général :

 
     
 
 
   
 
2002-2014, ERTA